Journée de grève générale en Italie

lundi 20 octobre 2008 par Antoine

Le 17 octobre a été une journée de grève générale et de manifestations en Italie, appelée par les grandes centrales syndicales, Rdb-Cub, Cobas et Sdl. Plusieurs millions de personnes ont suivi la grève. Des centaines de milliers ont participé aux manifestations dans les différentes villes (100 000 à Milan, 200 000 à Rome)

Renvendications (tirées du site de la CUB) :
- 3000 euros d’augmentation annuelle des salaires (pas loin de nos 300 euros !),
- une échelle mobile des salaires, indexée sur l’inflation
- réduction des prix des produits de première nécessité,
- des tarifs sociaux pour les transports, le gaz, l’électricité

La CUB indique sur son site qu’elle a l’intention de continuer à prendre des initiatives de lutte dans les prochaines semaines.

Le mouvement avait commencé dans l’éducation : Les écoles primaires (profs et parents) pour protester contre des suppresisons de postes (1 enseigant sur 5 pas remplacé après sont départ à la retraite), et contre une mesure raciste consistant à mettre les enfants d’immigrés dans des classes à part (je n’ai pas encore de détails, mais c’est sûr qu’il s’agit de cela !). Plusieurs universités italiennes sont occupées, en particulier la Sapienza, à Rome : Les revendications concernent la privatisation de l’université et le manque de moyens (cf. dans la vidéo ci-dessous, des étudiants en sciences qui parlent du manque de labos etc...)

Quelques images de manifs et d’AG monstres :

Manifestazione roma 16/10/08 IMG/flv/minifestazioneroma161008.flv

Sinistra Critica (organisation d’extrême gauche membre comme la LCR de la IVe internationale) a déjà profité du mouvement, son cortège avait doublé depuis une autre manif, qui avait eu lieu le 11 octobre... Ces camarades parlent d’une nouvelle génération politique qui émerge, différente de celle de la période du mouvement altermondialiste.

Tout cela est particulièrement important dans la mesure où la droite avait complètement repris la main ces derniers mois en Italie : hégémonique au parlement alliée avec l’extrême droite ; que les mouvements sociaux n’étaient plus très vivants ; que les agressions racistes se multipliaient... la crise menaçant de plonger tout le monde encore plus dans la galère...

A suivre, en espérant que ça puisse donner une impulsion à ce qui se passe en France !

La réunion nationale jeune du NPA a décidé d’envoyer un message de soutien aux universités en grève.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 198677

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nouvelles internationales  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site Italie   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License