Point d’info sur la situation en grece

lundi 8 décembre 2008 par Antoine

Bonsoir, un petit point d’info sur tout ce qui se passe en grece, car les medias reproduisent n’importe quoi... Pas beaucoup

Samedi dernier un flic a assassine un jeune de 15-16 ans a Athenes. L’histoire est en gros la suivante : Qqs amis sont sortis dans le quartier de Exarchia (quartier historique du centre-ville, centre traditionnel de rassemblement des gens de l’a gauche anticapitaliste et des anarchistes) pour la fete d’un entre eux. Quand une voiture de la police est passee a cote d’eux, ils ont crie qqs slogans contre les flics. Apres qqs minutes, la voiture s’est arretee et les flics (2) se sont diriges vers le petit groupe des jeunes. Ils ont commence de les insulter (genre on va vous n... etc etc) et il y a eu un petit affrontement verbal. Trois personnes parmi les jeunes ont avance un tout petit peu vers les flics, en continuant le "discours" (on ne parle pas aux flics comme s’ils etaient nos amis quand-meme !). Au bout d’un moment, l’un des flics a juste tire son arme et tue Alexandros Grigoropoulos, eleve de 15 ans. Donc, pour commencer, on ne parle pas d’un accident, on parle d’une execution.

Pourrait-on parler d’un flic qui est juste un peu plus psychopathe que les autres ? Pas vraiment. Depuis a peu pres 5 ans (et surtout depuis un peu avant les jeux olympiques d’Athenes en 2004), on a vecu en grece une montee enorme de la repression. Les flics se trouvent vraiment partout, surtout dans le quartier (traditionnelment de gauche et au coeur d’Athenes) de Exarchia. La violence policiere est sans precedent, comme on l’a aussi vecu pendant le dernier grand mouvement etudiant qui s’est deroule ces derniers annees en Grece : Des tonnes de lacrymogenes dans chaque manif, des policiers qui tappent avegleument n’importe qui sans subir aucune consequence.

Pour une partie des gens qui ont vecu cette situation, cet incident n’a vraiment pas ete une surprise, il etait juste question de temps. Le gouvernement de la droite avait depuis le premier moment donne un pouvoir enorme a la police (le ministre d’ordre publique avait appelle les flics "praetores urbanis", pour les gens qui parlent un peu de latin), beacoup plus que pendant le passe. Ce qui s’inscrit, bien-sur, dans le cadre de la periode de crise dans laquelle on se trouve : Le derniers allies du gouvernement sont les "forces d’ordre".

S’agit-il d’un incident qui s’est passe dans un pays plus ou moins du tiers monde ? Loin de ca ! La grece est depuis plusieurs annees le pays imperialiste le plus puissant dans la region des Balcans (et dans l’europe de l’est, si on laisse la Russie a cote bien-sur). C’est un pays du capitalisme avance, qui ne differe pas beaucoup (en gardant les proportionalites) de la france. Tout ca pour dire qu’un tel incident aurait pu avoir lieu dans n’importe quel pays capitaliste et que c’est un sujet qui nous concerne tous et toutes.

Cet evenement a ete une etincelle pour l’explosion d’un rage qui s’accumule depuis plusieurs annees. Les gens qui font des emeutes ne sont pas que des groupuscules minoritaires. Dans la manif de Dimanche, on a eu plus que 10 000 manifestants. On ne parle bien sur non plus d’une revolution. Mais il est clair que ca ne va pas finir ici.

Mercredi il y a une greve generale en grece. Plusieurs syndicats, surtout d’enseignants, ont deja proclame une greve pour mardi aussi. Plusieurs facs ont deja ete occupees avant l’incident, et on espere que cela va continuer et s’eteindre aussi aux ecoles. La manif de Mercredi ne serra surement pas une manif comme toutes les autres...


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 198704

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nouvelles internationales  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site Grèce   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License